ATELIERS DE MISE EN COMMUN DES AMELIORATIONS DES PARTIES PRENANTES AUX PROJETS DE RAPPORT ANNUEL D’AVANCEMENT 2017 ET DE PLAN DE TRAVAIL TRIENNAL 2018-2021  LUBUMBASHI, DU 21 AU 23.06.2018

En vue de se conformer à la Norme qui exige des pays mettant en œuvre en l’ITIE de publier un Rapport Annuel d’Avancement (RAA), de convenir et d’adopter un Plan de Travail qui reflète les attentes des parties prenantes et les priorités nationales, le Comité Exécutif de l’ITIE-RDC a organisé, du 21 au 23 juin 2018, à Lubumbashi, deux ateliers de mise en commun des améliorations des parties prenantes au RAA et au Plan de Travail Triennal (PTT)

En marge de ces deux ateliers, un mini-atelier d’évaluation des recommandations des précédents Administrateurs Indépendants des Rapports ITIE a réuni les Experts des Organisations de la Société Civile, des Entreprises Extractives et de diverses structures de l’Etat (DGI, DGRAD, CTR, CTCPM, Secrétariat Général aux Hydrocarbures, Inspection Générale des Finances et le Ministère du Portefeuille).

Trois jours de débats houleux à l’issue desquels les Parties Prenantes se sont accordées sur le niveau d’exécution des recommandations précédentes ainsi que  les moutures du RAA 2017 et du PTT 2018-2021 qu’elles ont jugé judicieuses.

Globalement, améliorant le projet de RAA 2017 soumis par le Secrétariat Technique, les Parties Prenantes ont examiné et évalué tous les aspects de la mise en œuvre du processus ITIE en RDC et se sont accordées sur le niveau de progrès atteint.

En ce qui concerne le Plan de Travail Triennal 2018-2021, les Parties Prenantes ont convenu d’un objectif global de la mise œuvre de l’ITIE en RDC, à savoir : « Mettre en œuvre l’ITIE aux fins de contribuer au développement durable de la RDC, par une gestion responsable et transparente des ressources naturelles ». De cet objectif, elles ont fixé cinq priorités suivantes :

  • Renforcement de la redevabilité des institutions publiques envers la population sur les questions du secteur extractif ;
  • Renforcement de la redevabilité des entreprises extractives sur leurs responsabilités sociales ;
  • Assurer le suivi de la mise en œuvre des réformes du secteur extractif ;
  • Intégrer l’ITIE dans les systèmes de divulgation de l’Etat et des entreprises extractives ;
  • Renforcement institutionnel et technique du Comité National de l’ITIE-RDC.

Pour plus d’informations, voir le Rapport des ateliers.

Posted in Activités ITIE, Actualités ITIE-RDC and tagged .