L’ONGD « Action pour le Développement » décerne un diplôme de mérite à Madame le CN a.i de l’ITIE-RDC

L’ONGD « Action pour le Développement » décerne un diplôme de mérite à Madame le CN a.i de l’ITIE-RDC

La reconnaissance du travail bien fait est une récompense souvent bien plus appréciée qu'un salaire, dit-on. C’est à ce titre que l’ONGD « Action pour le Développement » vient de  décerner depuis ce mercredi 17 avril 2019,  un diplôme d’excellence et de mérite dénommé : « Grand prix de la femme 2018 », à Maître Marie-Thérèse HOLENN AGNONG, Coordonnateur ai de l’ITIE/RDC

  Cette cérémonie voulue sobre, s’est déroulée au cabinet du récipiendaire, en présence d’autres membres du staff dirigeant de cette structure du ministère du Plan.

 Selon M. Kashila Pascal, président du jury, ce plébiscite est une façon pour leur ONGD de matérialiser, non seulement la reconnaissance du rendement, mais surtout le rôle joué par l’heureuse promue, depuis sa nomination à la tête du secrétariat technique de l’ITIE/RDC,  eu égard à ses performances managériales notables.

 M. Prince Zebolo, secrétaire général de cette ONGD, essentiellement composée des journalistes,  a circonscrit les critères ayant prévalu  à la remise de ce prix.

A l’en croire, leur choix fut porté  sur Maître Marie-Thérèse HOLENN AGNONG parce que cette dernière  ne cesse de démontrer depuis le début de son mandat de coordonnateur national ai de l’ITIE/RDC qu’effectivement elle a la préoccupation de contribuer à la prévalence de la transparence des entreprises extractives.

Le secteur des mines est en fait le cheval de bataille de l’économie congolaise, malheureusement elle n’a jamais répondu aux expectatives que les Congolais et le pays tout entier attendaient de ce secteur

 Ainsi donc, la providence a voulu que, dans le mépris total des autochtones, une âme courageuse soit levée pour revendiquer  plus de liberté et plus d’espaces dans les choix des enjeux miniers en RDC. Les témoignages éloquents commencent à fuser de partout à travers le pays, selon lesquels, beaucoup de communautés locales congolaises jouissent désormais des revenus de leurs ressources naturelles.

 Fort de cette philosophie managériale l’Action pour le Développement a donc tenu à encourager cette femme d’exception parmi tant d’autres, qui font la fierté des institutions de la Rdc.

Mme Léonie  KIANGU, Responsable de la Cellule Organisation et Méthodes à l’ITIE/RDC, a fait observer que c’est une première depuis la création de l’ITIE/RDC qu’une femme soit honorée par un diplôme d’excellence. Et Mme Holenn le mérite bien, a-t-elle poursuivi, surtout qu’elle vient aussi d’être cooptée au Conseil d’administration de l’ITIE international.

Marie-Louise DJUMA, Responsable de la cellule de Communication, Relations publiques et Evénements à l’ITIE/RDC a, quant à elle, estimé que cet honneur fait à la femme vient à point nommé dans la mesure où la norme internationale 2019 de l’ITIE prévoit des dispositions quant à la représentation de la femme au sein du comité national d’abord, ainsi que dans les secrétariats nationaux et aussi au sein du conseil d’administration de l’ITIE international.

Pour sa part, Maître Théodore Mpiana Kabundi, Coordonnateur National Adjoint ai en charge de l’administration et des finances de l’ITIE/RDC,  a vivement remercié cette ONGD pour l’honneur faite à leur structure. « Quand on est sur le podium, on produit le spectacle, ce sont les spectateurs qui observent dans le moindre détail ce qui se fait. Nous vous en remercions sincèrement surtout qu’il s’agit d’un prix de la femme », a déclaré en substance le Coordaf Mpiana, avant d’inviter les autres femmes de l’ITIE/RDC à l’émulation.

 Il a, par ailleurs, invité celle qu’il a qualifié de « capitaine du bateau », à savoir Mme Holenn, à continuer sur la même lancée avec la même rigueur  et  le même souci d’apporter effectivement la transparence dans cette industrie.

Abordé par le comité directeur du jury, l’impétrant très émue, a laissé entendre que ses impressions sont celles de modestie et d’humilité. « Vous avez peut être vu ce que moi je ne voyais pas. Je vous dis simplement merci  et j’espère que cela va me donner la force de continuer à travailler rationnellement afin de produire les résultats escomptés que le public attend de moi », a-t-elle dit.

 Notons enfin que l’ONGD Action pour le Développement a, entre autre, pour mission d’encourager les femmes qui se sont distinguées dans différents domaines d’activités. Elle est à sa huitième édition du grand prix de la femme.

Cellule de communication ITIE/RDC

À propos de l’auteur

itie_admin administrator