Le FMI très satisfait de la bonne qualité du rapport 2016 de l’ITIE-RDC

Le FMI très satisfait de la bonne qualité du rapport 2016 de l’ITIE-RDC

Le mercredi 29 mai 2019, une délégation du Fonds monétaire international (FMI), en mission d’une semaine en RDC, a eu une séance de travail, avec le Secrétariat Technique (ST) de l’ITIE-RDC.

 L’objet de cette rencontre à laquelle a pris également part les représentants des régies financières partenaires de la mise en œuvre, a porté spécifiquement sur quelques questions sur la mise en œuvre du processus ITIE en République démocratique du Congo.

 D’entrée de jeu, le chef de cette délégation de l’institution de Bretton Woods, Monsieur Mauricio Villapuerte, a voulu connaître les lacunes et défaillances éventuelles auxquelles font face les rapports ITIE-RDC.

Avant de répondre à cette question, Mme Marie-Thérèse Holenn Agnong, Coordonnatrice nationale ai au ST de l’ITIE-RDC, a d’abord informé à ses hôtes que le dernier rapport en date est celui de 2016, publié en deux volet.

Premièrement, le Rapport contextuel rédigé par le Secrétariat Technique, qui avait reçu mandat par le Comité Exécutif. Cette expérience qui est une première dans l’histoire des pays mettant en œuvre l’ITIE, très saluée à Dakar, lors de la conférence sur la propriété réelle.

Deuxièmement, le Rapport de conciliation rédigé par le cabinet d’audit Ernest Young indépendamment sélection par voie d’appel d’offres.  

 S’agissant des faiblesses dont sont entachés quelques fois ces rapports, le ST de l’ITIE-RDC, a fait remarquer à la délégation du FMI que, les états financiers non audités chez les Entreprises publiques posent souvent un problème de fiabilisation des données déclarées.

Aussi, le Secrétariat International de l’ITIE reproche à la RDC le non-respect des modalités des quotités de la redevance minière, tel que prévu dans le code aussi bien minière que celui des hydrocarbures. 

Plusieurs autres sujets ont fait l’objet des échanges entre autres : le 10 millions de dollars américains du Fonds minier pour des générations futures déjà récoltés ; l’exagération de la fiscalité légale ; l’existence de la fiscalité parallèle et les pas-de-porte reviennent entièrement à la Gécamines.

A la fin de la réunion, le représentant résident du FMI en RDC, M. Philippe EGOUME, s’est dit très satisfaite de la qualité du récent rapport ITIE-RDC, à savoir le rapport 2016.

 Notons que les Experts du FMI en séjour à Kinshasa, viennent passer en revue la situation macro-économique de la République Démocratique du Congo avant d’envisager un quelconque appui financier du Fonds au budget du gouvernement congolais.

Cellule de communication ITIE-RDC

À propos de l’auteur

grace mady administrator