La 3ème Alternative Mining Indaba de Kinshasa

La 3ème Alternative Mining Indaba de Kinshasa

Les rideaux de la troisième édition des travaux d’Alternative Mining Indaba RDC qui s’est ouverte  mardi 09 juillet 2019, à Pullman Grand Hôtel Kinshasa, sont tombés ce jeudi 11 juillet 2019. La Coordination nationale de l’ITIE-RDC a été représentée à ce forum par Maître Théodore Mpiana Kabundi, son Coordonnateur National Adjoint en charge de l’administration et des finances.

 A l’issue de ces travaux d’évaluation de la mise en application du code minier révisé et complété depuis l’année dernière, les participants ont recommandé l’application complète du Code.

 Les participants sont arrivés à la conclusion selon laquelle les effets de la loi sur les recettes de l’Etat ne se font pas encore sentir.

En ce qui concerne le fonds minier, qui a constitué l’un des points brulants de ces assises, les participants ont recommandé que l’Etat puisse prendre, dans les tout prochains jours, un décret devant organiser ce fonds.

Ce décret doit être précédé par l’organisation  d’une grande table ronde sur le Fonds minier à laquelle seront impliqués  toutes les parties prenantes et tous les acteurs du secteur minier. 

 Selon Dr Claude Kabemba, Directeur exécutif de Southern Africa Resource Watch (SARW),  ce décret est plus qu’important, dans la mesure où il permettra aux recettes minières de financer efficacement la construction des infrastructures de base et des projets de développement en RDC.

Les participants à cette grande messe minière avec comme thème : « L’an un de la révision du code minier : Application et opportunité»,ont par ailleurs  recommandé au gouvernement ce qui suit :

1. S’assurer du contrôle des substances minières stratégiques ;

2. Vulgariser effectivement les nouvelles dispositions du nouveau code minier ;

3. Impliquer le pouvoir judiciaire dans le contrôle de la gestion des ressources naturelles et le respect des droits humains ;

4. Définir une vision minière claire ;

5. Créer une  bourse des valeurs dans le secteur minier;

6. Et d’organiser une table ronde sur l’artisanat minier, notamment sur la filière du Cobalt et sa qualification en tant que minerai stratégique.

Ces travaux ont été clôturés par le Secrétaire Général aux mines,  Ikoli Yombo Y’apeke Joseph. Ce dernier a réitéré la détermination de son ministère de lancer officiellement, dans les prochains jours, la campagne nationale de vulgarisation du code minier.

 Il était donc question pour les participants, dont les membres des entreprises minières, les acteurs gouvernementaux, ceux de la société civile et  les communautés locales, de  réfléchir sur la manière de renforcer l’application du nouveau code minier congolais sur le terrain.

Alternative Mining Indaba  (AMI), pour ceux qui ne le savent pas, est un espace de discussions  mis à la disposition de tous les acteurs du secteur minier afin d’échanger sur les questions de la gouvernance minière. 

 Pour cette 3ème édition, les acteurs du secteur  ont planché sur l’application du nouveau code minier depuis  sa révision, du bénéfice tiré de l’exploitation minière au cours de la première année de son application.

 Signalons qu’à l’ouverture des travaux, le Conseiller principal du Chef de l’Etat au collège des Mines et Energie, Me Michel Eboma Ablavi, a tenu informer aux opérateurs miniers de la tenue, en septembre prochain, de la quatrième édition de la Conférence minière de la RDC, dans la ville de Kisangani.

Cellule de communication ITIE-RDC

À propos de l’auteur

itie_admin administrator