Participation de l’ITIE à la 5ème édition du Forum Géoscience

Participation de l’ITIE à la 5ème édition du Forum Géoscience

L’impact de la trasparence des industries extractives face aux  nouvelles technologies informé aux étudiants de Géoscience à l’Unikin  

 La 5ème édition du Forum Géoscience, riche en débats scientifiques, organisée, du 24 au 25 juillet 2019, s’est déroulée dans la salle de promotion Mgr Luc Gillon, située au cœur de cet alma mater. Cette édition a eu pour thème : « La valorisation des ressources naturelles de la RD Congo face aux enjeux de nouvelles technologies : atouts, défis et perspectives. »

Placées sous le haut patronage de la Faculté des Sciences de l’Université de Kinshasa (Unikin), ces assises ont vu défiler, une série d’orateurs, tous experts en ressources naturelles. L’Initiative pour la transparence des industries extractives (ITIE-RDC) n’a pas été en reste.

 En effet, durant environ une quarantaine de minutes et devant un auditoire plein comme un œuf, rempli en grande partie par les étudiants du Département des Géosciences (Géologie et Géomatique), Maître Théodore MPIANA KABUNDI, Coordonnateur national adjoint ai en charge de l’administration et des finances de l’ITIE-RDC a exposé sur le sous-thème « L’impact de la transparence dans la gestion  des revenus des industries extractives face aux enjeux de nouvelles technologies : atouts, défis et perspectives »

Ce panéliste a, dans un premier temps, dissipé la confusion et/ou le malentendu existant sur le concept « ressources naturelles », lequel concept prête souvent à confusion dans le chef de certains apprenants. 

 Il en existe deux catégories : les ressources renouvelables (l’eau, l’air, la forêt, l’environnement, la biodiversité etc) et non renouvelables s’épuisent dans le temps à force de les exploiter (diamant, cuivre, cobalt, etc.), a-t-il précisé. La gestion de cette dernière catégorie de ressources présente beaucoup d’intérêt à cause de leur caractère épuisable d’une part, ainsi que de leurs impacts négatifs sur les droits sociaux et environnementaux d’autre part.

 Il a, par la suite, fait une brève présentation de cette structure qu’est l’ITIE, qui œuvre pour la promotion de la transparence, de la bonne gouvernance et de la rédévabilité dans le secteur extractif, pour le bien-être des populations présentes et futures.

Il est parti de la genèse de cette structure, depuis le forum mondial sur le développement durable, à Johannesburg en Afrique du Sud, en 2002, en passant par le décret du Premier ministre  congolais créant l’ITIE-RDC en 2005, à l’époque de 1+4, jusqu’à la publication présentement de ses rapports annuels.

Faute de temps d’exposition lui imparti, il a épargné l’assistance d’autres détails sur l’ITIE-RDC, avant de convier celle-ci à consulter constamment, en tant que chercheurs, le site web www.itierdc.net pour une appréhension très complète de ce processus.

Dans cet exposé magistral, Maitre  MPIANA a mis un accent particulier sur l’impact de la transparence face aux nouvelles technologies. A l’en croire, autrefois les opérations de cadrage qui prenaient des mois entiers, ne peuvent à ce jour se réaliser qu’en si peu de temps. Cela, grâce au logiciel de collecte et traitement des données mis sur pied par le Secrétariat Technique de l’ITIE-RDC, dénommé Logiciel T/SL.

 En lieu et place de faire des déplacements, les entreprises et les régies financières accèdent au site web précité. Une option dite “Télédéclaration ” y est disponible et accessible à l’aide d’un code mis à la disposition des points focaux formés par l’ITIE-RDC et où sont logées toutes les déclarations de différents paiements et recettes ainsi que les écarts y dégagés  

 L’orateur a poursuivi son exposé en  énumérant les grands points que contiennent les rapports ITIE qui sont chaque fois publiés et lesquelles sont fondées sur la chaîne de valeur. Il s’agit entre autre de :

Attribution et transfert des licences, la propriété réelle divulgation des contrats, les activités de prospection, production et exportation, le registre des licences, les transferts des entreprises d’État  au gouvernement les dépenses sociales qu’il a brièvement présentées.

A travers cet exposé, Maître Mpiana a voulu aussi montrer l’importance de l’ITIE dont l’avènement est venu atténuer les magouilles et autres mauvaises gouvernances dans le secteur des mines autrefois décriées, avant d’introduire sa notion de rédévabilité.

 Par ailleurs, l’orateur a souligné l’impact de l’ITIE à ce jour à savoir ;

§La Transparence et la rédévabilité des régies financières qui ont conduit à des réformes techniques et structurelles de ces régies ;

 §La Traçabilité des recettes issues des entreprises extractives ;

 §La certification des recettes par l’IGF;

 §La divulgation des revenus et des activités minières en RDC;

 §L’introduction au nouveau Code minier des principes de transparence;

 §L’utilisation des Rapports ITIE au parlement national pour l’élaboration du budget de l’Etat.

L’ITIE FACE AUX ENJEUX DES NOUVELLES TECHNOLOGIES

 Ici, l’intervenant a présenté à l’assistance d’une manière concise les atouts, les défis et les perspectives de son sous thème en soulignant :

 1. LES ATOUTS DANS LA COLLECTE DES DONNÉES ITIE-RDC

 – MISE EN PLACE D’UN LOGICIEL DE TRAITEMENT DES DONNÉES

§Jadis, la collecte des données  était faite manuellement par le dépôt des formulaires ad hoc auprès de l’administration des entreprises et des régies financières 

§Actuellement, la collecte se fait  par la télé déclaration  à travers le site internet  par le biais des  points focaux des dites administrations formés quant à ce, par les experts du Secrétariat Technique de l’ITIE-RDC

§Le traitement des données se fait automatiquement avec fiabilité, dégageant les écarts

 – LA MISE EN PLACE DU SITE WEB ITIE

 La collaboration avec les structures qui exploitent les données ITIE notamment : la cour des comptes, les régies financières, les parlement…

 2. LES DÉFIS

 – DIFFICULTÉS D’ACCESSIBILITÉ A L’EXPERTISE DE LA NOUVELLE TECHNOLOGIE

§Un nombre réduit des personnes initiées exploitent le site. 

§Le manque de maîtrise par la plupart de personnes ressources (les agents de l’administration fiscale, des entreprises voir même les étudiants…)

§Le manque de réseautage des services intervenant dans la collecte des données par l’informatisation.

§Manque de maîtrise d’un logiciel MS Project pour la planification et l’exécution en temps réel des activités prévues dans le plan d’action de l’ITIE

3. LES PERSPECTIVES

LES FINANCEMENTS POUR LA FORMATION ADÉQUATE

§Faciliter le renforcement des capacités des personnes ressources.  

§Faciliter l’interaction des personnes ressources avec les experts en matière de nouvelles technologies sur l’échiquier national et international.  

§Faciliter aux étudiants la recherche par l’octroi des bourses avec le concours des industries extractives.

 Après sa brillante présentation, s’en est suivi un jeu de questions et réponses qui a permis au Coordaf Théodore Mpiana d’éclairer la lanterne des curieux étudiants, chercheurs et autres participants intéressés, sur certaines zones d’ombres.

Cellule de communication ITIE-RDC

  Voir les images:
partipation de l'ITIE-RDC au forum de Géoscience

À propos de l’auteur

itie_admin administrator