Sensibilisation des parties prenantes à la Norme 2019 et dissémination du Rapport ITIE-RDC 2016 en provinces

Sensibilisation des parties prenantes à la Norme 2019 et dissémination du Rapport ITIE-RDC 2016 en provinces

En exécution des activités A19 et A23 du Plan de travail triennal actualisé 2018-2021, le Secrétariat technique  de l’ITIE (ST)  a procédé, du 22 au 29 juillet 2019 à la sensibilisation des parties prenantes à la Norme 2019  et à la dissémination du Rapport 2016.

Ces activités  ont été  menées en étroite collaboration  avec les organisations de la Société civile (OSC) intervenant dans la gouvernance des ressources naturelles et  les  universités.

Atelier de dissémination du rapport Itie 2016 et la vulgarisation de la nouvelle Norme 2019. CEPROMAD, MOANDADans ce cadre, le secrétariat technique a fourni un appui financier et technique tandis que les OSC et les universités se sont occupées  de l’organisation matérielle desdites activités.

Dans un premier  temps, celles-ci ont touché  Kinshasa et quelques provinces ciblées en raison  des activités extractives qui y sont exercées et de l’implication des parties prenantes locales dans le processus. C’est ainsi que les dites activités ont touché les villes ci-après : MbanzaNgungu, Boma et Moanda pour les provinces du Kongo Central, Lubumbashi et Kolwezi respectivement pour les provinces du Haut Katanga et Lualaba et enfin, Goma et Bukavu villes des provinces du Nord et Sud-Kivu. Dissémination Rapport ITIE-RDC 2016 et vulgarisation de la Norme 2019 Elles ont donc concerné les OSC et les universités  œuvrant ou situées dans ces villes.

Dans un deuxième temps, il est planifié que les OSC disséminent, en aval, le rapport ITIE auprès des populations et/ou communautés de base.

En juin 2019, le Conseil d’Administration de l’ITIE a adopté et promulgué la Norme 2019 qui a apporté des changements par rapport à la Norme 2016 dont  certains thèmes émergents tels  la prise en compte du genre, l’impact environnemental de l’extraction minière, pétrolière et gazière ainsi que les déclarations sociales  et environnementales. Il était donc indiqué de diffuser la nouvelle Norme auprès de ceux qui sont appelés à l’appliquer sur terrain, échanger avec les parties prenantes autour de son contenu en vue d’obtenir leur implication pour une mise en œuvre plus améliorée de cet outil.

 Par ailleurs, et en vertu de l’exigence 7.1 a) et b) les actions de sensibilisation de vulgarisation et de renforcement des capacités doivent être menées auprès des toutes parties  par le groupe multipartite ceci pour un débat public plus élargi et inclusif sur la meilleure gouvernance du secteur extractif. C’est dans ce cadre que le rapport 2016 a été disséminé auprès des organisations de la société civile et les universités des provinces citées ci-dessus.

Avec les OSC, la dissémination, qui se situait en amont, a consisté en échange avec le Secrétariat Technique en vue d’avoir une meilleure compréhension et de la Norme et du Rapport 2016 dans  la perspective d’une dissémination en aval que mènera prochainement les OSC auprès des populations. Avec les universités, il s’est agi  de leur fournir les rudiments sur la Norme et le Rapport ITIE en vue de les inciter à s’intéresser à l’ITIE tant pour leurs recherches, le débat public  bref l’utilisation efficiente et efficace des informations contenues dans le rapport ITIE.

Dissémination du Rapport ITIE 2016, Nord KivuDans  l’ensemble,  partout où les missionnaires sont passés, les  OSC  se sont rendus compte de l’importance de  l’ITIE, qui est un instrument important capable de contribuer au développement  des  provinces en particulier et de la République démocratique du Congo  en général afin d’ améliorer les bien- être de la population.

Elles ont émis le vœu de voir ces experts proliférer ce genre des conférences-débats  sur le processus ITIE de manière plus détaillée pour une appréhension très avancée du processus de la mise en œuvre ITIE.

Aussi,  les étudiants et les corps académiques,  ont,  eux-aussi,  trouvé un intérêt très favorable sur la matière que le secrétariat Technique leur a fait part  sur la transparence et la bonne gouvernance du secteur extractif et ont plaidé pour l’intégration des notions  ITIE dans leur programme de cours éventuellement.

Cellule de communication ITIE-RDC

À propos de l’auteur

itie_admin administrator