Dissémination du rapport ITIE-RDC 2016 et vulgarisation de la Norme 2019 au Kasaï Or.

Dissémination du rapport ITIE-RDC 2016 et vulgarisation de la Norme 2019 au Kasaï Or.

 « Bien connaître l’ITIE-RDC », tel a été le thème de deux ateliers de dissémination du rapport 2016 et de vulgarisation de la Norme ITIE 2019, organisés à Mbuji-Mayi et à Tshibwe, au Kasaï oriental, à l’attention de membres des Organisations de la Société civile (OSC), des étudiants et des jeunes de deux entités. Ces ateliers ont été tenus avec l’appui technique et financier du Secrétariat technique de l’Initiative pour la transparence des industries extractives (ITIE-RDC).

Durant deux jours de l’atelier de Mbuji-Mayi, soit du lundi 26 à mardi 27 août 2019, au restaurant Quatre saisons, dans la commune de Diulu, l’Expert technique Liévin Mutombo, du Secrétariat technique a expliqué à l’assistance le rôle principal de l’ITIE qui est celui de promouvoir la transparence, la bonne gouvernance et la rédévabilité dans le secteur extractif en RDC, notamment dans les secteurs minier et pétrolier.

Cette transparence, a-t-il indiqué, consiste à ce que tous les  paiements effectués par les entreprises extractives à l’Etat toutes les recettes que l’Etat a reçues de la part de ces entreprises soient publiés au travers des rapports ITIE, et cela dans le but d’être utilisés par les citoyens pour alimenter un débat public sur la gestion des revenus des ressources naturelles.

De son côté, Monsieur Albert Kabuya de la Société civile et membre du Comité Exécutif de l’ITIE-RDC a, dans le cadre de la dissémination proprement-dite du Rapport ITIE-RDC 2016, éveillé la conscience des participants sur la signification réelle des chiffres et des informations contextuelles contenus dans ce rapport.

Ces deux interventions ont été précédées par celle de la représentante de la société civile à Mbuji-Mayi, point focal ITIE/RDC,  Mme Thérèse Nzambi, qui a salué les efforts consentis par le gouvernement de la RDC dans sa contribution, en allouant un budget conséquent à la mise en œuvre de l’initiative dans ce pays.

Pour le moins que l’on puisse dire, cette activité a été dupliquée à Tshibwe avec cette fois-ci comme point focal ITIE Monsieur Albert Kalonji membre de la communauté locale.

Aussi bien à Tshibwe qu’à Mbuji-Mayi, l’Expert de l’ITIE-RDC a eu des réunions techniques  avec les points focaux de la SACIM et de la MIBA. Les entretiens ont porté essentiellement sur :

-La restitution des ateliers sur les dépenses quasi-fiscales, la publication des états financiers et les méthodes de valorisation de la production et des exportations ;

-La préparation des informations pour la production du Rapport contextuel 2017-2018, à fournir au Secrétariat technique de l’ITIE-RDC en réponse à la lettre du Coordonnateur national a.i ;

-Les échanges sur le paiement de 15% des recettes de la redevance minière payée par la SACIM au profit des entités territoriales décentralisées (ETD).

Ces travaux ont  également été  une occasion pour l’Expert technique MUTOMBO, à Tshibwe,  d’échanger avec les populations locales sur les ETD supposées bénéficier de 15% des recettes de la redevance minière payée par la société SACIM. A ce propos, les participants ont identifié principalement trois ETD et auxiliairement une ETD, supposées en être bénéficiaires.

L’Expert technique a eu aussi des échanges informels avec les journalistes de la Radio communautaire « Mont Sion », sur la manière de vulgariser l’ITIE à Tshibwe avec leur concours.

Les échanges avec le point de la  Direction générale des recettes du Kasaï Oriental (DGRKOR) ont porté sur la manière de déclarer les flux pour le cadrage d’un rapport ITIE ainsi que sur l’entrée de la DGRKOR dans le périmètre de conciliation des rapports ITIE en élaboration.

En somme, les populations de ces deux entités ont vivement émis le vœu de voir proliférer ce genre d’activités au Kasaï oriental afin de s’imprégner convenablement du processus ITIE en RDC et de s’en approprier.

 

Cellule de communication ITIE-RDC

À propos de l’auteur

itie_admin administrator