Analyse de l’implémentation de la Norme ITIE en RDC par Mme Bitota Mudibu

Analyse de l’implémentation de la Norme ITIE en RDC par Mme Bitota Mudibu

Etudiante à l’Université suédoise des Sciences agricoles (SLU), Mme BITOTA MUDIBU Sparf entend défendre sa thèse d’ici juin 2020, sur l’ « Analyse de l’implémentation de l’ITIE en République démocratique du Congo de 2012 à 2020 ». Ce, en vue de l’obtention d’un diplôme de Master en Développement rural et Gestion des ressources naturelles. Le Secrétariat Technique de l’ITIE-RDC est l’un des cadres ciblés pour ses recherches.

L’auteur s’engage notamment à : analyser le processus de création du système transparent pour les industries extractives, explorer l’objectif final de l’ITIE, analyser les variables qui déclenchent la mise en œuvre de l’ITIE et enfin  explorer l’intérêt des parties prenantes à comprendre et à mettre en œuvre la norme ITIE.

 La thèse dite « avancée » est supervisée et dirigée par les éminents professeurs KJELL Hansen et HARRY Fischer.

Cette détentrice d’un autre master en Agroéconomie se dit déterminée de comprendre tour à tour ce qui a déclenché le processus de création d’un système transparent pour les industries extractives en RDC, comment l’information circule-t-elle entre les parties prenantes (gouvernement, industries extractives et société civile) afin de comprendre ce que la transparence implique dans le cadre de l’ITIE, comment les parties prenantes comprennent-elles la transparence dans leurs activités et enfin comment l’ITIE en tant qu’agent technique ensemble avec les parties prenantes gère les informations des rapports publiés.

C’est un  travail qui se focalise sur trois thèmes à savoir : la transparence et la confiance, la politique et les stratégies et enfin le pouvoir et les institutions. Elle sera une sorte d’analyse qualitative et quantitative.

Notons que SLU est une université spécialisée dans les sciences agricoles. Elle dépend du ministère de l’Agriculture de la Suède. Cet alma mater forme des agronomes, des garde-forestiers, des vétérinaires, des paysagistes et des horticulteurs. Elle fut créée le 1er juillet 1977 par la fusion de diverses organisations.

D’origine congolaise, Mme BITOTA a fait ses études primaires, secondaires et universitaires (partielles) en République démocratique du Congo.

Elle a étudié l’Agronomie jusqu’en troisième Graduat à l’Université Joseph Kasa-Vubu autrefois Université du Bas-Zaïre, lesquelles études sanctionnées par un TFE sur la  « Rentabilité de la culture d’amarante dans la ville de Boma ». De là elle est retournée à l’Unikin pour poursuivre avec l’Economie Agricole en première Licence, avant de s’envoler pour la Suède.

De leur côté, cadres et agents du Secrétariat Technique promettent d’apporter un appui technique au chercheur et lui faciliter la rencontre avec les parties prenantes pour des entrevues.

Cellule de communication ITIE-RDC

 

À propos de l’auteur

itie_admin administrator