Séances de travail du Coordonnateur National de l’ITIE-RDC avec le Ministre d’Etat, Ministre des Hydrocarbures et le Ministre de l’Environnement et Développement Durable.

Séances de travail du Coordonnateur National de l’ITIE-RDC avec le Ministre d’Etat, Ministre des Hydrocarbures et le Ministre de l’Environnement et Développement Durable.

Le nouveau Coordonnateur National de l’ITIE-RDC, l’Ingénieur Jean-Jacques Kayembe a été doublement reçu en audience ce jeudi 20 août 2020 par deux membres du Gouvernement. Il est allé présenter ses civilités et redynamiser les contacts dans le cadre de la mise en œuvre du processus ITIE au pays.

C’est ainsi qu’il s’est successivement entretenu avec le Ministre d’Etat en charge des Hydrocarbures et le Ministre de  l’Environnement et Développement Durable, en leur qualité des membres siégeant au Comité exécutif de l’ITIE-RDC.

Aux Hydrocarbures, l’hôte du Ministre d’Etat Rubens Mikindo a voulu se rendre notamment compte de la problématique liée à la publication des contrats, des permis et des arrêtés ainsi que les possibilités d’amélioration du site web dudit ministère, afin d’avoir les données de qualité et atteindre ensemble le même niveau de transparence dans ce secteur, en perspective de la publication à court terme du rapport ITIE au 31 décembre prochain.

Au Ministère de l’Environnement et Développement Durable, M. Jean-Jacques Kayembe a présenté à Maître Claude Nyamugabo l’ébauche d’une liste énumérant les données dont ITIE-RDC a besoin dans le cadre de ce rapport à publier, en attendant la lettre de Madame la Vice-Premier Ministre, Ministre du Plan et Présidente du Comité Exécutif, détaillant le chronogramme de toutes les activités.

Les données attendues portent tant sur les informations financières que celles du contexte. Ces dernières sont relatives notamment, au niveau d’exécution de l’arrêté interministérielle instituant la collaboration entre l’Agence Congolaise de l’Environnement, la Direction de Protection de l’Environnement Minier et le Fonds National de Promotion et de Service Social, en ce qui concerne les études d’impact environnemental et la responsabilité sociale des industries extractives.

Signalons que ces deux Ministres ont, à leur tour, félicité M. Jean-Jacques Kayembe pour sa sélection et sa nomination à ce poste par le Président de la République, avant de lui assurer leur soutien indéfectible pour la bonne marche de cette structure prônant la transparence dans le secteur extractif en RDC.

Cellule de Communication

 

 

 

 

 

 

À propos de l’auteur

MADY Grâce administrator