L’USAID, à travers son projet DAI, accompagne l’ITIE-RDC à effectuer son diagnostic institutionnel et organisationnel

L’USAID, à travers son projet DAI, accompagne l’ITIE-RDC à effectuer son diagnostic institutionnel et organisationnel

« Appuyer techniquement et financièrement l’ITIE-RDC pour mener son analyse institutionnelle et organisationnelle, afin de rechercher son futur et de se rendre plus efficace». Tel est l’objectif principal poursuivi par la Consultance de l’USAID, qui a solennellement démarré, mardi 09 février 2021, dans la salle Suzanne MUK de l’Hôtel Sultani à Kinshasa, en présence des membres du Groupe multipartites et des représentants des Parties Prenantes.

Facilitée par le Consultant indépendant Mukwa Toss, cette analyse qui durera environ 24 jours est destinée aussi bien au personnel du Secrétariat Technique, aux membres du Comité Exécutif qu’aux partenaires de l’ITIE-RDC.

Le Coordonnateur National de l’ITIE-RDC, M. Jean-Jacques Kayembe a salué, dans son mot de bienvenu, la disponibilité de l’USAID, à travers son Programme de Gouvernance Intégrée, pour avoir accepté d’accompagner l’ITIE-RDC dans la mise en œuvre de sa feuille de route des priorités. Le projet a accepté de prendre en charge certaines activités de la feuille de route de l’ITIE-RDC, notamment celle portant sur le débat autour de la Redevance Minière avec le Gouvernement central, les Provinces et les Entités territoriales décentralisées (ETD). C’est dans ce cadre-là, a-t-il poursuivi, qu’il a plu au projet sus évoqué de procéder, avant tout accord, à une revue institutionnelle de l’ITIE-RDC en vue de renforcer ses capacités avant de sceller la collaboration entre les deux structures.

“L’approche adoptée par l’USAID consiste à amener l’ITIE-RDC à donner l’image de ce qu’elle est et de ce qu’elle voudrait être demain. Cette activité permet de décrire l’image de l’ITIE-RDC aujourd’hui et de tracer le chemin de ce que les acteurs voudraient qu’elle soit demain. Il faut que nous puissions nous y appliquer pour que demain nous soyons meilleurs », a déclaré en substance Jean-Jacques Kayembe.

De son côté, le Consultant de l’agence américaine USAID s’est dit convaincu que l’ITIE-RDC va entrer bientôt dans le processus d’analyse institutionnelle, par le moyen de l’outil PICAL. C’est ainsi qu’il en a appelé à un examen introspectif des uns et des autres pour savoir le niveau auquel se trouve présentement le processus et connaitre sa destination. D’après M. Toss, le processus ITIE en RDC est appelé à se conformer au contexte économique, social, culturel et politique dans lequel elle évolue au niveau local, national voire international, avant d’ajouter qu’en tant que structure, l’ITIE-RDC est appelée à ressortir une « image consensuelle».

Etant donné que la transparence donne la chance de la bonne gestion et de la diminution de la corruption, le Consultant Mukwa Toss s’est dit satisfait d’apprendre que cette valeur est le principal leitmotiv de l’ITIE.

« Cette transparence, si elle est de plus en plus forte au niveau des déclarations des recettes et des paiements, elle va changer beaucoup de choses et la communauté locale peut profiter des fruits de ressources qui sont à sa disposition », a expliqué ce formateur de l’USAID.

Il a par la suite décortiqué les Termes de référence de la Consultance à l’intention de l’assistance.

A la deuxième journée du diagnostic institutionnel et organisationnel de l’ITIE-RDC à Sultani Hôtel à Kinshasa, le mercredi 10 février 2021, les bénéficiaires de la Consultance de l’USAID se sont recrutés cette fois-là parmi les parties prenantes du processus en général et particulièrement les membres du Comité Exécutif.

Selon Madame la VPM Elysée Munembwe, Présidente du Comité Exécutif de l’ITIE-RDC, cet atelier s’est inscrit dans le cadre du premier objectif de la Feuille de Route des priorités du Comité National de l’ITIE-RDC, sur pied de la priorité n°15, extraite elle-même de l’activité n° 21 du Plan de Travail Triennal.

Et selon les pratiques de l’USAID, a-t-elle renchéri, les appuis techniques et financiers de l’USAID sont précédés d’une analyse participative conduisant à renforcer les capacités organisationnelle et institutionnelle de la structure bénéficiaire. Pour Elysée Munembwe, ce processus d’analyse doit aboutir à l’élaboration d’un plan de changement organisationnel pour garantir l’avenir de la mise en œuvre de l’ITIE en RDC.

Cellule de communication ITIE-RDC

À propos de l’auteur

itie_admin administrator