Le Secrétariat International juge favorable la nomination du Premier ministre Sama Lukonde pour la mise en œuvre du processus ITIE en RDC

Le Secrétariat International juge favorable la nomination du Premier ministre Sama Lukonde pour la mise en œuvre du processus ITIE en RDC

Le Secrétariat Technique accompagné du Secrétariat International de l’ITIE a tenu une réunion mardi 09 mars 2021 avec les Partenaires Techniques et Financiers de l’ITIE-RDC, au cours de laquelle, M. Gauthier Leprêtre Attaché de Coopération Gouvernance à l’Ambassade de France, parlant de l’évolution politique et des conséquences potentielles sur l’engagement du Gouvernement pour la mise en œuvre de l’ITIE, s’est félicité de la nomination du Premier Ministre Sama Lukonde. La nomination de ce dernier à la tête du Gouvernement de la RDC, a-t-il indiqué, tombe à point nommé, pour autant que l’heureux promu se trouve être un acteur majeur du secteur extractif du pays. Il est nommé Chef du gouvernement alors qu’il dirigeait l’une des entreprises emblématiques minières du pays, en l’occurrence la Gécamines, a-t-il soutenu.

Les participants à la réunion  arrivent, pour ce faire, à la conclusion selon laquelle la mise en place du gouvernement Sama Lukonde apporterait des opportunités positives dans la mise en œuvre du processus en RDC, au regard de la casquette minière de l’actuel Premier Ministre.

Toutefois, M. Gauthier Leprêtre a également loué en passant la volonté de l’actuel Comité Exécutif de l’ITIE-RDC, qui ne ménage aucun effort pour participer à l’essor économique du pays par le secteur minier.

Notons, par ailleurs, qu’au cours de cette réunion zoom, le Coordonnateur national de l’ITIE-RDC, Jean-Jacques Kayembe, a présenté aux participants, le Plan de Travail Triennal (PTT 2021-2023) de l’ITIE-RDC, dont l’objectif principal est celui de mettre en œuvre l’ITIE aux fins de contribuer au développement durable du pays par une gestion transparente et responsable des ressources naturelles.

Ce PTT a ceci de particulier : le secteur minier artisanal et le secteur forestier sont entrés en ligne de compte dans le rapportage ITIE. L’objectif ici étant d’imprimer la bonne gouvernance dans ces secteurs par la traçabilité des minerais de la RDC particulièrement dans sa partie Est, dans le but d’accroitre les recettes qui y proviennent.

Une autre innovation de ce PTT concerne la lutte contre la corruption.

En effet, le Secrétariat Technique entend ainsi travailler de connivence avec l’Agence de prévention et de lutte contre la corruption (APLC), l’IGF, la Cours de Compte et le Parlement, de manière à diminuer le nombre des corrupteurs en aval, tout en suggérant que la lutte commence en amont.

D’un coût global de 4.267.390 USD, ce plan de travail prévoit l’organisation de 39 activités, étalées sur cinq axes stratégiques à savoir :  

1) Renforcement institutionnel et technique du Comité National de l’ITIE-RDC (1.887.871 USD)

2) Renforcement de la redevabilité des institutions publiques et des industries extractives par le biais de divulgation systématique (1.916.078 USD)

3) Promotion du débat public sur la gouvernance du secteur extractif pour un impact de la mise en œuvre (342.840 USD)

4) Préparation et soumission de la RDC à la validation (81.100 USD)

5) Lutte contre la corruption dans le secteur extractif (39.500 USD)

Les Partenaires techniques et financiers quant à eux ont été encouragés par le Secrétariat International au cours de cette réunion virtuelle, à appuyer fortement ce plan pour implémenter la transparence dans le secteur extractif au pays.

Le Coordonnateur National de l’ITIE précisé que ce plan sera adopté lors de la prochaine réunion du Comité Exécutif prévue, sauf empêchement, le 16 mars 2021.

Notons enfin que présentant les slides sur le projet du Rapport assoupli ITIE-RDC à publier au plus tard fin mars 2021, Mme. Indra Thevoz chargée pays et de politique du Secrétariat International de l’ITIE  l’a taxé de ponctuel car il fournit les informations les plus récentes. Elle a émis le vœu de voir ce rapport conduire la RDC à la Validation devant débuter le 1er janvier 2022.

Cellule de Communication ITIE-RDC

À propos de l’auteur

MADY Grâce administrator