Renforcement des capacités des acteurs de l’APLC et le CENAREF

Kinshasa, le 30 novembre 2021 – Des délégués de l’Agence de Prévention et de Lutte contre la Corruption (APLC) et ceux de la Cellule Nationale des Renseignements Financiers (CENAREF) ont participé à un atelier organisé, avec l’appui financier de NRGI, par le Secrétariat Technique de l’ITIE-RDC les 29 et 30 novembre 2021 à Kinshasa.
L’ITIE-RDC poursuit son plan de dissémination ciblée des rapports annoncé au mois de janvier 2021. Ce, après la publication du rapport assoupli 2018, 2019 et second semestre 2020 sur base des thématiques tirées des données actuelles et contextuelles.

Lors de la circonscription du cadre de l’atelier, Jean-Jacques Kayembe a rappelé que « dans un mois la RDC sera dans un processus de validation pour voir si le pays a réalisé des progrès dans le cadre de la transparence du secteur extractif. Il était tout à fait normal que les études thématiques réalisées dans le cadre de la gouvernance du secteur soient partagées avec tous les services qui luttent contre la corruption et le blanchiment des capitaux. »
 « Le secteur minier présente beaucoup de vulnérabilité et de risque en terme de blanchiment des capitaux par rapport aux flux financiers qu’il génère. Nous avons été sensibilisés et nous avons sensibilisé les opérateurs du secteur minier par rapport à leurs obligations », a expliqué Adler Kisula Betika, Secrétaire Exécutif du CENAREF lors de sa présentation.
Le Secrétariat Technique de l’ITIE-RDC continue d’œuvrer pour que la Norme ITIE s’intègre dans les administrations et dans les entreprises afin que de manière systématique et automatique, des informations actuelles soient fournies au grand public.

Pour plus d’infos : communications@itierdc.org