L’ITIE-RDC à la conférence de presse organisée par la Chambre des Mines

Kinshasa, le 23 décembre 2021– Le Coordonnateur National l’ITIE-RDC s’est joint aux membres de la Chambre des Mines qui ont tenu une conférence de presse le 22 décembre 2021 à Kinshasa et qui avait pour thème : « l’apport de l’industrie minière en RDC dans sa globalité ».

Le secteur minier congolais occupe une part importante dans le budget de l’Etat. Depuis la révision du Code Minier qui a eu lieu en 2018, il était important de faire un état des lieux du secteur.
En effet, en se fiant au Rapport Assoupli 2018, 2019 et premier trimestre 2020 de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractive en République Démocratique du Congo (ITIE-RDC), le secteur minier a généré un total de revenu de 5 965,2 M$US à raison de 2 735,3 M$US pour 2018, 2 493,2 M$US pour 2019 et 736,6 M$US pour le 1er semestre 2020.
De plus, selon le Code Minier révisé de 2018 (article 242) la répartition de la redevance minière prévoit 50% du total pour le pouvoir central, 25% pour la province, 15% pour l’entité décentralisée et 10% pour le Fonds Minier générations futures (FOMIN).
 « Il est également important que [ces] fonds qui ont été consentis puissent aussi être clairement destinés à ceux qui sont censés faire et on puisse faire rapport. C’est pour cela que vous avez vu la présence du coordonnateur de l’Initiative pour la transparence des industries extractives (ITIE) ici », a souligné Louis Watum, Président de la Chambre des Mines de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC).
Durant la conférence de presse, il a été également épinglé les différents défis auxquels font face les entreprises du secteur à savoir : un manque de dialogue franc dans la tripartite Gouvernement – Sociétés minières – Société civile, la multiplicité des taxes et autres paiements hors du régime fiscal consacré par le Code Minier, le déficit énergétique, l’artisanat minier et la sous-traitance.
Pour plus d’infos : communications@itierdc.org