Lancement de la collecte de données des rapports ITIE

Lubumbashi, le 15 avril 2022 – Le Comité National de l’Initiative pour la transparence des Industries extractives en République Démocratique du Congo (ITIE-RDC) a organisé le 13 avril à Kolwezi (dans la province du Lualaba) et le 15 avril à Lubumbashi (Haut-Katanga) des ateliers de sensibilisation des acteurs miniers industriels ainsi que de l’exploitation artisanale et à petite échelle pour le lancement de la collecte des données relatives à l’élaboration des rapports ITIE-RDC.

Il s’agit ici de la collecte des données pour les Rapport ITIE-RDC 2020 – 2021, d’une étude visant à évaluer le niveau d’exécution des cahiers des charges, des Plans d’atténuation et de Réhabilitation (PAR) ainsi que des Plans de Gestion Environnementale et Sociale (PGES) des entreprises et enfin trois rapports ITIE-RDC sur l’exploitation artisanale et à petite échelle, précédées des études de cadrage de trois filières : Cuivre, Cobalt et Zinc ; 3T et Or et le Diamant.

Dans leur mot de circonstance, les autorités provinciales du Lualaba et du Haut-Katanga ont montré leur détermination à accompagner le Secrétariat Technique dans la collecte des données requises et ils ont également invité les responsables des services étatiques, les entreprises extractives et les représentants de coopératives artisanales et de mines à petite échelle à faire de même.

Ensuite, tour à tour, les responsables et experts du Ministère des Mines, du Service d’assistance et d’encadrement de l’exploitation minière artisanale et des mines à petite échelle (SAEMAPE), du Cadastre Minier (CAMI) ont compléter le propos de l’ITIE-RDC par des présentations des objectifs de leurs structures afin de mieux éclairer les parties prenantes par rapport à leur rôle dans la chaine de valeur du secteur artisanal.

La mise en œuvre de l’ITIE exige, entre autres, la divulgation régulière des informations sur les maillons de la chaine de valeur des industries extractives.

Dans ce cadre de cette collecte, il sera aussi question de capter les flux de l’exploitation minière artisanale et à petite échelle (EMAPE) car c’est un secteur qui joue un rôle non négligeable dans la production minérale nationale. De plus, ce secteur emploi un effectif aussi considérable que celui du secteur minier industriel.

En conformité avec son Plan de Travail Triennal (PTT) 2021 – 2023, le Comité National préconise la mise à la disposition de la population des informations et des outils qui lui permettent d’engager efficacement le débat public afin d’exiger du Gouvernement et des entreprises extractives des comptes sur la gouvernance du secteur.

Voir le reportage: https://youtu.be/MXh-sy2nzIQ

Pour plus d’information : communications@itierdc.org