Archives de catégorie Activités

Mission du consultant en charge de l’étude d’évaluation du projet SICOMINES

À l’issue de la dernière évaluation  de la RDC, le validateur avait conclu que le pays avait atteint le niveau de progrès satisfaisant pour l’exigence 4.3.portant sur les Fournitures d’infrastructures et accords de troc.

Cependant, les parties prenantes ont souhaité renforcer davantage leur compréhension en procédant à une évaluation de la mise en œuvre du Projet SICOMINES et ce, eu égard à son importance économique et financière. 

C’est ainsi que le Groupe Multipartite a inscrit, parmi les priorités de sa feuille de route de juillet à décembre 2020, la production d’un rapport spécifique portant sur l’évaluation de la mise en œuvre de la convention de collaboration relative au développement d’un projet minier et d’un projet d’infrastructures en RDC appelé « Projet SICOMINES ».

Et c’est donc dans ce cadre qu’une mission composée de Mr Léonide Mupepele, Consultant en charge de l’étude, des Experts du Ministère des Mines et du Secrétariat Technique de l’ITIE a été dépêchée par le Comité Exécutif de l’ITIE dans le Grand Katanga et au Lualaba, en vue d’échanger, au cours d’une séance de travail, avec les responsables de la SICOMINES et d’obtenir de ces derniers les informations nécessaire à l’élaboration de cette étude.

A l’issue de leur séance de travail, la mission a effectué  une visite des installations de la SICOMINES et du Barrage BUSANGA (situé à 120 km de Kolwezi) .

Un rapport est attendu par le Comité Exécutif à la fin de cette mission.

⇒ Lire les TDR

Cellule de Communication de l’ITIE-RDC

Lancement officiel du projet « Makuta ya Maendelo » par l’Ambassadeur des USA en RDC

« Je suis très heureux de prendre  la parole en ce moment pour exprimer ma gratitude à Son Excellence Monsieur Mike Hammer, Ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique et à son Gouvernement pour avoir accepté d’accompagner la RDC, notre pays, dans le processus de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives, ITIE en sigle, en mettant en œuvre le projet   Makuta ya maendeleo  » propos de M. Jean-Jacques Kayembe, Coordonnateur National de l’ITIE-RDC, lors du lancement officiel, ce 26.07.2021, du projet du fond d’innovation pour la Transparence fiscale «  Makuta ya maendeleo ». C’était en présence de l’Ambassadeur des USA en RDC, du Ministre des Finances, des délégués du Carter Center et de Resourcematters, des conseillers des institutions publiques et de certains délégués d’autres OSC.

En effet, le Conseil d’Administration de l’ITIE Internationale par sa décision n° 2019-55/BM-45 du 16 Octobre 2019, a convenu, après la deuxième validation de la RDC, que cette dernière devra mettre en oeuvre certaines mesures correctives censées améliorer le niveau de Transparence et de Gouvernance de son secteur extractif.

Ainsi, le projet « makuta ya maendeleo » va permettre à la RDC ou mieux aux parties prenantes engagées dans le processus ITIE en RDC, de travailler de manière forte afin de mettre en application les mesures correctives, imposées par le Conseil d’Administration de l’ITIE, relatives à l’amélioration de la collecte et de l’affectation des recettes relatives à la redevance minière.

Cellule de Communication de l’ITIE-RDC

Tenue De La 107ième Réunion du Comité Exécutif de l’ITIE-RDC

La Norme ITIE exige que le Comité Exécutif d’un pays de mise en œuvre tienne des réunions régulières pour évaluer et décider de la bonne marche du processus.

A cet effet, le Comité Exécutif de l’ ITIE-RDC s’est réuni ce mercredi 14.07.2021 dans la salle des réunions du Ministère de l’Environnement et Développement Durable  en vue de discuter sur l’état d’avancement des mesures correctives pour améliorer la transparence dans les industries extractives.

Il a été décidé au cours de cette réunion qu’une Feuille de route des actions à mener soit élaborée de telle manière que ces mesures correctives soient mises en oeuvre avant le 1er Janvier 2021, date de début de la  validation de la RDC.

Outre ce point, deux rapports ont été soumis aux Membres du Comité Exécutif pour décision et adoption, il s’agit :

– du Rapport sur l’analyse institutionnelle et organisationnelle, réalisé grâce à l’appui technique et financier de l’USAID , et

–  de l’Etude sur la mise en oeuvre des exigence ITIE sur la Propriété Réelle, réalisée par le Cabinet d’audit et d’expertise BDO.

Bien avant, les nouveaux Membres du Comité Exécutif ont été reçus par la VPM et Ministre de l’EDD, Eve Bazaïba qui les a exhortés à travailler en harmonie pour promouvoir la transparence et la bonne gouvernance dans le secteur extractif avant de céder la présidence de la réunion au Ministre d’Etat Christian Mwando Nsimba.

La prochaine réunion est fixée au 18 Août prochain.

Cellule de Communication ITIE-RDC

Le Secteur Forestier au cœur des échanges entre la VPM Eve BAZAIBA et le Coordonnateur National de l’ITIE-RDC

Lutter contre l’opacité qui gangrène le secteur du bois en RDC, tel est le cheval de bataille de la Patronne du Ministère de l’Environnement et Développement Durable, la Vice Premier Ministre Eve Bazaiba Masudi.

Elle a reçu en audience ce mardi 06.07.2021, le Coordonnateur National de l’ITIE, M. Jean-Jacques Kayembe, venu lui présenter ses civilités et lui parler de l’Initiative pour la Transparence des Industries Extractives en RDC. Cet outil de promotion de la transparence et de la bonne Gouvernance qu’elle compte, en sa qualité de 2° Vice-Présidente du Comité Exécutif de l’ITIE-RDC, utiliser pour la traçabilité des produits forestiers exportés, depuis un certain temps, de manière frauduleuse.

Elle se réjouis par ailleurs, de travailler en parfaite harmonie avec ses collègues des Ministères sectoriels en vue d’accroitre les recettes de l’Etat pour ainsi atteindre un niveau de développement durable.

Cellule de Communication

La Ministre d’Etat, Ministre du Portefeuille, Adèle Kayinda s’engage à accompagner ITIE-RDC

Le Coordonnateur National de l’ITIE-RDC a été reçu ce mardi 29.06.2021 en audience, au cabinet de son Excellence Madame la Ministre d’Etat, Ministre du Portefeuille, Princesse Adèle Kayinda. Cette visite avait pour objectif d’obtenir de Madame la ministre son implication pour que les Entreprises Publiques fournissent les informations exigées par la Norme ITIE.

En effet, la Norme ITIE, dans son exigence 2.6 relative à la participation des entreprises publiques  dans les industries extractives, lorsque ces participations génèrent des recettes, requiert que les pays mettant en œuvre l’ITIE  divulguent des informations sur les relations financières entre le gouvernement et les entreprises d’État, ainsi que leurs niveaux de participation dans les industries extractives.

C’est donc dans le souci de satisfaire pleinement à cette exigence et de produire des rapports ITIE de qualité, que le Coordonnateur National a sollicité auprès de la Ministre d’Etat, que cette dernière s’implique personnellement pour que :

      • les Entreprises publiques puissent fournir  les données ITIE dans les meilleurs délais ;
      • De manière transparente, toutes les transactions faites avec des tiers soient divulguées ;
      • Les états financiers soient sur leurs sites ou celui du Ministère ;
      • Des cellules de passation de marchés soient installées ;
      • Tous les contrats ou tout autre document contractuel signés avec des partenaires soient divulgués.

Concernant l’exigence 2.4 de la Norme ITIE sur la publication des contrats, le Coordonnateur National de l’ITIE a demandé à son hôte d’activer des réunions permanentes avec les Ministères ayant dans leurs attributions la gestion du secteur extractif, pour connaitre exactement le niveau de participation de l’Etat dans les Industries Extractives.

Cellule de Communication ITIE-RDC

Conférence de presse sur le fonctionnement de l’ITIE-RDC organisée par la COGEP

La COGEP a organisée ce 11.06.2021,  dans la Salle Yvonne Compère de l’Hôtel Sultani, une conférence de presse sur le fonctionnement de l’ITIE-RDC. Cette structure qui prône la Transparence, la Bonne  Gouvernance et la lutte contre la corruption, connaît malheureusement des problèmes de fonctionnement et un retard dans l’exécution de ses activités dus essentiellement aux problèmes de dotations du Gouvernement.

Conjointement animée par Me Daudet Kitwa  et Me Jean-Claude Katende, Membres de cette plateforme, la conférence de presse avait pour objectif d’interpeller le  Gouvernement à tenir son engagement pris lors de la sixième réunion du conseil des ministres, tenue le 04 juin 2021, de  financer régulièrement le processus ITIE pour lui permettre de réaliser les activités prévues dans son Plan de Travail Triennal 2021-2023 et de préparer la RDC à la validation qui interviendra dès le mois de janvier 2022.

Cette unième conférence intervient une année après celle organisée par la même plateforme et pour les mêmes préoccupations.

Cellule de Communication

Séance d’approfondissement sur les innovations du rapportage ITIE organisé ce 09.06.2021 par le Secrétariat International de l’ITIE.

Les pays de mise en œuvre de l’ITIE doivent-ils opter, à l’avenir, pour le modèle traditionnel de rapportage ITIE  ou pour le modèle assoupli  ?

Une opportunité a été offerte aux représentants des pays de mise en oeuvre de discuter et d’échanger sur ce thème important.

Selon Me Jean Claude Katende, Membre du Comité Exécutif de l’ITIE et paneliste de ce wébinaire, le processus d’élaboration du Rapport assoupli dans le contexte de la Covid, en prenant le cas de la RDC, présente aussi bien des points forts que des points faibles.

Pour les points forts, Le rapport assoupli, rédigé par le GMP, a permis à la RDC d’ affecter, à d’autres priorités, les moyens financiers initialement prévus pour payer  la facture de l’administrateur Indépendant.

Aussi, le GMP a pu  démontrer, après tant d’années de publication des rapports ITIE,  qu’il était capable de produire lui-même un Rapport ITIE sans le concours d’un Administrateur Indépendant.

Un autre avantage de ce processus, a été celui d’intégrer des réunions virtuelles du Comité Exécutif permettant ainsi , surtout aux membres ne pouvant pas assister physiquement aux réunions, une participation soutenue et active.

Concernant les points faibles de ce modèle, il fait noter qu’il a  une incidence négative sur l’exhaustivité et la fiabilité  des données et ceci est dû essentiellement aux restrictions sanitaires dictées par la pandémie.

Le Conseil d’administration de l’ITIE Internationale a promis de prendre en compte toutes les recommandations des intervenants et participants et de choisir ensembles le meilleur type de rapportage qui permette d’avoir des données fiables et à moindre coût .

Cellule de communication ITIE-RDC

Le Plan de Travail Triennal 2020 -2023 de l’ITIE-RDC adopté par le Gouvernement.

Après avoir été examiné par la Commission Économique et Financière le mardi 1.06.2021, c’est ce vendredi 4.06.2021 que le Ministre d’ État en charge du Plan et Président du Comité Exécutif de l’ITIE, SE Christian Mwando Kabulo, a présenté le Plan de travail triennal 2021-2023 au Conseil des Ministres qui l’a adopté, et ce conformément à l’exigence 1.1.c relative à l’engagement du Gouvernement dans la mise en œuvre du processus ITIE.
 
Cellule de communication ITIE

Colloque sur les ressources naturelles et l’environnement du 27 au 30 Mai 2021, à Kolwezi

La ville de Kolwezi abrite depuis le 27.05.2021, le Colloque International sur les ressources naturelles et l’environnement organisé par l’Université de Lubumbashi, sous le haut patronage de Madame le Gouverneur a.i. de la ville, Fifi Masuka Saini.

Cette grande réunion à laquelle prennent part des Chercheurs, des Représentants des organisations de la société civile, des Responsables des structures de l’Etat et des Professeurs des Universités de Lubumbashi, Kolwezi, Kisangani, Bukavu, Liège, Louvain, Kinshasa et celles d’autres pays d’Afrique, est une opportunité de réflexion  et d’échanges sur des questions liées au secteur extractif congolais en particulier et africain en général.

Le Coordonnateur National de l’ITIE-RDC, M. Jean-Jacques Kayembe a, quant à lui, animé la session sur la Transparence du secteur extractif, ses enjeux et ses perspectives à la lumière  du Code Minier de la RDC  et de la Norme ITIE.

Ces travaux vont se poursuivre jusqu’au 30.05.2021

 

Cellule de Communication ITIE-RDC

RDC- PROVINCE DU LUALABA: LE GOUVERNEUR INTÉRIMAIRE APPUIE LA DÉMARCHE DE L’ITIE DANS LA GESTION DE LA REDEVANCE MINIÈRE AU SEIN DES ETD

La gestion orthodoxe de la redevance minière perçue par les Entités Territoriales Décentralisées du Lualaba, tel a été l’objet de l’audience accordée ce jeudi 20 mai 2021 par le gouverneur intérimaire du Lualaba, Madame Fifi MASUKA SAINI, à une délégation de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives, l’ITIE-RDC en sigle.

Cette délégation conduite par le Chef d’antenne de la Région du sud, M. Thierry KABAMBA, a présenté à Madame le Gouverneur ad intérim sa mission qui consiste notamment, à dresser un état des lieux de l’affectation de la quotité de la Redevance Minière perçus par les Entités Territoriales Décentralisées. Pour l’ITIE, les fonds de la redevance minière doivent réellement servir au développement des ETD.

La mission a été saluée par l’Autorité Provinciale, car s’inscrivant dans la vision du chef de l’État Félix Antoine TSHISEKEDI qui tient à la transparence dans la gestion de la chose publique pour l’amélioration des conditions de vie de la population, a confié à la presse M. Raymond KABONGO le consultant chargé de cette mission.

En effet, l’ITIE a pour rôle d’accompagner le Gouvernement de la République pour améliorer la transparence des revenus surtout ceux issue du secteur de l’industrie minière. Elle voudrait renforcer les capacités des animateurs des ETD pour arriver à canaliser tous les fonds provenant des ressources naturelles vers un développement durable au profit de la population.

Lire les Termes de Référence

 

 

 

 

 

Cellule de Communication